top of page

Expertise Mérule - La Mérule Pleureuse « cancer des ouvrages bâtis »

Dernière mise à jour : 16 févr.

Expertise mérule - Pathologie du bâtiment :

1er phase de la mérule ( formation végétative) Apparition de filaments grisâtres.

La Mérule pleureuse ou Mérule pleureur est une espèce de champignons basidiomycètes.

Son épithète spécifique, lacrymans ou « pleureuse », vient des larmes colorées qu'exsude son mycélium.

C'est le champignon du bois le plus souvent en cause lors d'attaques en intérieur.

On l'appelle aussi en français « mérule des maisons » « cancer des ouvrages bâtis » 

La mérule ce champignon lignivore est un redoutable ennemi numéro 1 du bois œuvré et de tous les matériaux contenant de la cellulose (livres, cartonnages, etc.).

Il est à l'origine de la pourriture cubique qui dégrade la cellulose, sans toucher à la lignine.

phase de la mérule - formation végétative
expertise mérule

La mérule se manifeste par l'apparition d'une substance semblable à de l'ouate épaisse et blanche ou à une toile d'araignée qui vire ensuite au gris.

Les filaments gris argenté du mycélium d'un diamètre de 6 à 8 mm peuvent aller jusqu’à plusieurs mètres de longueur. Ils s'insinuent au cœur du bois et peuvent même traverser la maçonnerie.


filaments gris argenté du mycélium
mérule- filaments gris argenté du mycélium

Les Condition de son développement :

La mérule se développe principalement sur les résineux.

Aucune essence des régions tempérées ne résiste au mérule (seules quelques essences tropicales) 


mérules, xylophages
mérule pleureuse

Les conditions de développement sont : (selon les sources de CTBA)

le taux d'humidité du bois (à partir de 22 %), l'humidité optimale est aux alentours de 35 %, le développement s'arrête à 40 %

- la température entre 20 et 26 °C, la mérule ne résiste cependant pas aux hautes températures.

- une atmosphère confinée

- l'obscurité

-vapeurs d'ammoniaque (lieux d'aisance).

Autrement dit, un ouvrage « sain »

 -Clos, couvert, bien ventilé.

-Bon entretien de fonctionnement

-Sans fuites de plomberie, ou infiltration est à l'abri de mérule.

Dans les conditions qui ne lui conviennent plus, le champignon ne s’éteint pas mais entre en période de latence et est prêt à se « réveiller » dès que les conditions d’humidité et de température sont à nouveau réunit.

Conséquences d'infestation 

Les bois nus deviennent brunâtres, s'effritent et partent en morceaux en raison de la destruction de la cellulose.

Les bois peints se boursouflent puis se craquellent. Les ramifications peuvent traverser les joints de ciment, les briques poreuses et abîmer ainsi les murs.

Bien que la mérule pleureuse puisse traverser la maçonnerie, elle ne peut toutefois pas la détruire.

la mérule colonise et détruit principalement le bois œuvré (charpentes, escaliers, poutre en bois, menuiseries bois…etc).

 Risque pour la santé 

 Un nombre très faible de publications scientifiques lient la présence de Serpula lacrymans à des effets sur la santé physique.

les conditions de développement de la mérule favorisent le développement des moisissures.

 Mesure préventive 

 Le moyen le plus sûr de protéger un bâtiment est de le maintenir dans des conditions où la mérule ne se développe pas, éviter les infiltrations d’eau, assurer une ventilation suffisante et qui est primordiale. Avoir une bonne isolation de l’ouvrage.

 Les infiltrations de toiture et de réseaux plomberie doivent impérativement être rapidement réparées et il faut ventiler les bois humides et veiller sur le son traitement.

Les soupiraux doivent être maintenus fonctionnels. (En aucune manière ne doivent être condamné)

Mesure curative 

La première des choses à réalisé est de rétablir les conditions où la mérule ne se développe pas.

L'assainissement consiste en un rétablissement du hors d'eau (recherche et suppression des causes de l'humidité) et méthode d’assèchement et une bonne ventilation efficace pour permettre à l'eau de s'évaporer.

Les obstacles à l'évaporation, (par exemple un revêtement de sol imperméable) doivent être déposés.

 Le traitement fongicide se déroule en trois phases :

 Le traitement consiste à éliminer tous les bois atteints et à dégager les bois à traiter ;

le traitement des sols et des murs consiste à dégager les maçonneries pour rechercher les rhizomorphes, à assainir les maçonneries à la flamme, puis à traiter par pulvérisation, ou par injections ;

Ces phases sont commencées lorsque l'infection est découverte, et l'infection est parfois très avancée en état agravée.

 Il convient de procéder à des destructions importantes des structures en bois du bâtiment, si les planchers et les poutres sont contaminées.

La mérule en France, en 2013, en nombre de communes touchées par département (Source: Institut technologique FCBA)

rouge : 50 à 100 % , orange : 25 à 50 % , or : 5 à 25 %, jaune : 0,5 à 5 %, gris : moins de 0,5 %, blanc : Inconnu.

La mérule pleureuse est le plus répandu des champignons lignivores dans les bâtiments, surtout à cause de la mauvaise connaissance du bois. Il revêt donc une importance économique particulière selon l'Agence nationale de l'habitat.



termite, mérule, champignon, insecte xylophages
carte de France - termite

La loi ALUR de 2014 détermine le seul cadre légal de la mérule, et est axé autour de la prévention et de l’information.

Dans les périmètres faisant l'objet d'un arrêté préfectoral comme en Bretagne], le propriétaire de l’immeuble ou le locataire ont l’obligation de signaler toute attaque de mérule pleureuse à l’autorité, lors d’un achat d'appartement/maison.



23 vues0 commentaire

Comments


bottom of page